Accueil Saint-Justin / Saint-Justin, le village / Histoire et patrimoine / Le petit patrimoine rural / Les quatre lavoirs de Saint-Justin

Les quatre lavoirs de Saint-Justin

Les quatre lavoirs de Saint-Justin

Le lavoir du Bourg

Le lavoir public était jadis un lieu social essentiel de la vie rurale. Ces édifices plein de charme feraient presque oublier l'ingrate tâche que les femmes y accomplissaient. Les lavandières tout en travaillant commentaient largement les actualités du village, les potins locaux et autres nouvelles du monde. Saint-Justin en compte quatre, tous différents.

Le lavoir du bourg :

Recouvert d'une charpente caractéristique, le bassin, de profondeur modeste (50 cm), ne comporte pas de plan incliné, remplacé par des planches à laver le linge individuelles: les toss ou trubess. Edifié en 1824, il offre plus de charme que de confort puisque les femmes devaient se mettre à genou pour battre et rincer le linge. Une belle fontaine coiffée d'une curieuse pierre pyramidale sert à capter l'eau pour la consommation. Elle se déverse par un « pichouret » dans le lavoir.

Un réservoir souterrain de quatre mètres cubes permettait d'emmagasiner l'eau en prévision des grandes foires. Au cours de la restauration il a été découvert plusieurs conduits répartis en éventail à 1,50m de profondeur construits en briques de la tuilerie locale de Coursan, destinés à capter l'eau quand elle se faisait rare.

Lavoir de Bourron

Le lavoir de Bourron :

Situé sur la rive gauche de la Doulouze, à l'ouest du village, le lavoir de Bourron est le plus important des quatre de part ses dimensions. Il est alimenté par une source abondante surgissant à flanc de colline. L'eau est retenue dans un bassin carré de 5m de côté.

Un plan de travail, légèrement incliné sur les deux côtés opposés du lavoir, permettait aux lavandières de battre le linge debout. Il était encore utilisé dans les années 80.

Lavoir de la Pologne

Le lavoir du quartier de la Pologne :

Situé au nord du village, sur la rive droite de la Doulouze, il comporte un édicule de forme cubique de deux mètres d'arête en belles pierres de taille, recouvert de six lourdes dalles également en pierre en forme de frontispice, protégeant la résurgence d'une source abondante. Le bassin qui en reçoit l'eau, dépasse à peine d'un mètre l'étiage de la rivière, ce qui a pour conséquence son ensablement à l'occasion des crues. A l'opposé des autres lavoirs, il ne semble n'avoir jamais comporté de toiture, obligeant les femmes du voisinage à attendre le beau temps pour effectuer leur pénible besogne.

Construit au début du XIXème siècle, il a la particularité d'être pourvu de toilettes dont l'entrée se situe sur le côté le plus proche de la rivière, un système d'évacuation s'y déversant.

Lavoir du Tay

Le lavoir du Tay :

Situé en bordure de la route du Frêche, au sud du village, il est construit sur le lit d'un ruisseau, au cours régulier. Modeste par sa taille, il comporte sept ou huit emplacements pour lavandière. Son eau limpide est renouvelée sans cesse grâce au débit régulier et abondant du Tay qui l'alimente.

Il a été construit au XIXème siècle.

Sujet(s) en relation

Plan du site

Saint-Justin, le village

Vie municipale

Vie associative

Saint-Justin pratique

Agenda et Actus

La foire de Saint-Justin